Affichez cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Accueil > Publications > Communiqués de presse > Confirmation de nouveaux foyers de tuberculose dans les provinces ...
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Cantines scolaires Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Service de médiation Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Communiqué de presse


Confirmation de nouveaux foyers de tuberculose dans les provinces de Liège, du Brabant flamand et de Namur (11/04/2013)

Les 9 et 10 avril, 3 nouveaux foyers de tuberculose bovine ont été confirmés par culture. Ces foyers se situent dans les provinces de Liège, du Brabant flamand et de Namur. Cela porte à 5 le nombre total de foyers confirmés en Belgique en 2013.

Le nouveau foyer n°3 dans la province de Liège est un troupeau de contact (voisin) du seul foyer de tuberculose de 2012 et a été découvert dans le cadre du suivi de ces troupeaux. Il s'agit ici d'un troupeau de 278 bovins de type viandeux.

Les foyers n°4 et n°5, respectivement dans les provinces du Brabant flamand et de Namur ont été constatés suite aux tuberculinations en suivi direct du foyer n°2 de 2013, de la province de Liège. Les deux troupeaux s’étaient procurés en 2012 des vaches laitières de ce troupeau avant l’apparition d’une suspicion de tuberculose. Il s’agit ici de deux troupeaux  de respectivement 216 et 397 bovins. Le foyer n°4 (Br. fl.) est un troupeau de bétail de type mixte avec des bovins de type laitier et viandeux, le foyer n°5 (Nam.) est un troupeau de bovins principalement de type viandeux et un nombre restreint de type laitier.

L'enquête épidémiologique et le retraçage de troupeaux de contact possibles des trois foyers est en cours. Cela signifie qu’un grand nombre de troupeaux devront peut-être bientôt être suivis via une tuberculination d’étable.

Les mesures suivantes restent en vigueur dans les troupeaux qui doivent être suivis dans le cadre de l'enquête épidémiologique d'un foyer :
  • Ces troupeaux sont bloqués, le statut de tuberculose est ‘suspendu’ jusqu’aux résultats complets des tuberculinations. Dès qu’une tuberculination est positive ou douteuse, le statut devient ‘suspect’.
  • Les tuberculinations des troupeaux doivent en règle générale être faites en simple, mais si l’Unité Provinciale de Contrôle (UPC) est au courant de réactions aspécifiques antérieures, l’UPC peut décider de faire une tuberculination comparative.
  • Le délai des tuberculinations de troupeaux est de 15 jours après notification  de la suspension du statut par l’inspecteur vétérinaire.  
  • En ce qui concerne le lait :
    • Si le statut du troupeau est suspendu : pas de mesure (la laiterie ne doit pas être avertie, récolte par la laiterie et vente directe au consommateur sont autorisées)
    • Si le statut du troupeau est suspect : il faut avertir la laiterie (UPC et détenteur), la vente directe au consommateur est interdite et la laiterie peut récolter uniquement le lait des animaux qui ont eu une tuberculination négative.
Il est certainement dans l’intérêt du secteur que ce suivi soit appliqué avec le plus grand sérieux tant de la part des vétérinaires praticiens que des éleveurs, même si l’Agence est consciente des désagréments encourus.

Mycobacterium bovis, responsable de la tuberculose bovine, est une bactérie à croissance lente. Les propriétés de ce germe font que la confirmation ou la négation d'une infection via une culture peuvent prendre au total 8 semaines.



Personne de contact pour la presse :
Yasmine Ghafir
yasmine.ghafir@afsca.be
Tél. : 0474 99 93 91

Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 04.03.2016   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet