Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > AFSCA sous le choc suite à l'attitude et ...
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Le Pain Se Sent Rire: réaction de l'AFSCA (05/03/2018)


Le Pain Se Sent Rire, une boulangerie de Visé dont l'AFSCA a retiré l'autorisation fin février, relate sur sa page facebook des choses très distantes de la vérité. Elle clame que " l'afsca ne saurait d'aucune façon arguer d'un quelconque danger potentiel pour le public et ne le fait d'ailleurs pas, et nos produits ne font l'objet d'aucun rappel", et elle utilise des fausses informations pour faire réagir les internautes. La vérité est pourtant tellement différente, ce que nous regrettons. Dernièrement, les résultats de nos contrôles :
PV d'infraction de l'AFSCA en 2015,
avertissement de l'AFSCA en 2016,
PV d'infraction de l'AFSCA en décembre 2017.

Nous ne sommes pas les seuls à faire état de constats interpellants : un ancien rapport d'un organisme indépendant de certification biologique fait état de graves manquements.

Fin février, nous allons inspecter cet établissement comme nous le faisons pour les quelques 156000 autres entreprises alimentaires en Belgique. Une visite une fois par an chez cette boulangerie, mais une visite refusée. Lors de nos contrôles, les cas de refus de contrôle sont extrêmement rares. Et rappelons le encore, nous reportons directement un contrôle si l'on constate qu'une situation personnelle est délicate (maladie, décès dans la famille, surcharge claire de travail,...). Dans ce cas-ci, notre contrôleuse quitte l’établissement bien qu’elle faisait son travail dans le respect de chacun.

L’Agence alimentaire travaille au quotidien dans le respect de chacun, et tous les jours nous réalisons des contrôles pour s'assurer que ce que nos aînés, nos parents, nos enfants et nos bébés mangent soit sûr. Et nous continuerons à le faire, car chaque jour des consommateurs nous appellent et nous font part de leurs questions et de leurs plaintes. Nous sommes constructifs, respectueux et nous faisons preuve d'empathie car oui, nous sommes humains. Les contrôleurs qui se rendent dans les entreprises ne sont pas des robots. Ils ont droit au respect, et n'ont pas à faire leur noble travail sous la menace.

Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 06.03.2018   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet