Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER
 

Recherche de A à Z

Point de contact
0800 13 550

Accueil Consommateurs > Nos aliments > Fruits & légumes > Les baies de goji contrôlées de plus près par l’AFSCA !

CONSOMMATEURS
Point de contact Rappels de produits Avertissements Nos aliments Vie pratique Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? Incidents de sécurité alimentaire Publications Vidéos A propos de l'AFSCA Utiles   - Offres d'emploi
  - Liens utiles
COMITES
Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique
PROFESSIONNELS
Les baies de goji contrôlées de plus près par l’AFSCA ! Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 16.01.2019


Baies de gojiDepuis quelques années, les baies de goji (censées avoir des qualités nutritionnelles exceptionnelles) connaissent un certain succès auprès des consommateurs à la recherche de « superaliments ». L’AFSCA, qui a déjà effectué 8 rappels de divers lots de ces baies depuis le début de l’année 2018, intensifie les contrôles pour ce produit.


Les baies de goji, un superaliment ?

Ces baies sont principalement produites en Chine. Elles ont la forme de petites baies rouges, allongées, de saveur légèrement sucrée ; elles sont souvent commercialisées sous forme séchée ou sous forme de jus (généralement mélangé à d’autres jus de fruits). On leur accorde en Asie des vertus médicinales exceptionnelles. Depuis quelques années, elles sont également appréciées en Occident.
Relativement riche en vitamines, en minéraux et en oligoéléments, la baie est souvent présentée comme un « superfruit ». De nombreux scientifiques estiment toutefois que les bienfaits sur la santé qui lui sont attribués sont surévalués.


Une teneur parfois (trop) élevée en résidus de pesticides…

Si les super-qualités nutritionnelles des baies de goji sont discutables, le risque de leur teneur trop élevée en résidus de pesticides l’est moins. Depuis 2017, suite à l’augmentation de la consommation de ces baies et aux divers signaux indiquant la possible présence de résidus de pesticides à des teneurs supérieures aux limites maximales fixées dans la législation européenne, l’AFSCA a prélevé et analysé des échantillons de ces denrées. Suite à ces analyses, l’Agence a procédé au retrait du marché belge de plusieurs lots de baies en vue de leur destruction et à leur rappel auprès des consommateurs, vu le risque potentiel pour la santé des consommateurs (voir les communiqués de presse du 7,9 et 27 avril, du 10 et 26 juillet et du 3 et 31 octobre 2018 sur www.afsca.be/rappelsdeproduits/). Une enquête de Test-Achat sur ces mêmes produits a révélé le même type de problème.


Un programme (belge) de contrôle adapté, un règlement européen revu.

Le programme de contrôle des résidus de pesticides 2018 de l’AFSCA prévoyait déjà l’analyse d’échantillons supplémentaires de baies de goji séchées. Au vu des non-conformités observées, l’AFSCA a décidé d’accélérer les échantillonnages et analyses programmés.
De plus, au niveau européen, suite à la demande insistante de l’AFSCA notamment, le Règlement (CE) n° 669/2009 sur les importations de denrées alimentaires à risque élevé a été adapté : les contrôles à l’importation des baies de goji dans tous les Etats Membres ont été harmonisés. Plus aucune frontière européenne ne laisse entrer ces baies sans un contrôle à fréquence fixée par l’Union européenne.


Et l’AFSCA reste sur son qui-vive…

Soucieuse de la santé des amateurs de ces petites baies rouges, l’AFSCA poursuivra ses échantillonnages et analyses.


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.   |   Extranet