Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER
 

Recherche de A à Z

Point de contact
0800 13 550

Accueil Consommateurs > Nos aliments > Plats préparés > Conseils pour les boîtes à tartines

CONSOMMATEURS
Point de contact Rappels de produits Avertissements (allergènes) Communiqués de presse Nos aliments Vie pratique Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? Incidents de sécurité alimentaire Publications Vidéos A propos de l'AFSCA Utiles   - Offres d'emploi
  - Liens utiles
COMITES
Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique
PROFESSIONNELS
Conseils pour les boîtes à tartines Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 11.09.2017


Boîtes à tartinesEn septembre, les enfants ont repris l’école et, pour beaucoup d’entre eux, leur « boîte à tartines ».
Pour assurer une conservation optimale de ces pique-nique préparés avec soin et ne pas prendre de risque quant à la sécurité alimentaire de vos enfants, voici quelques conseils pratiques...



Où placer la boîte à tartines jusqu’à l’heure du repas ?

Idéalement, elle doit être placée au frigo, à une température de maximum 7°C pour assurer une conservation optimale des aliments. Le jambon, le thon, les omelettes et surtout l’américain,…. sont en effet sensibles à des températures plus élevées et pourraient, dans le pire des cas, provoquer une intoxication alimentaire. Le frigo est donc le meilleur endroit pour entreposer les boîtes dès l’arrivée à l’école.
Si l’école dispose d’un frigo, la gamme de garnitures que vous pouvez utiliser est large: fromages à pâte dure ou non, charcuterie, salades de crevettes ou de thon, omelettes, crudités,…Toute la gamme du frais est à votre disposition.
Et si vos enfants n’aiment pas manger des tartines trop froides, rien n’empêche de les sortir un petit quart d’heure à l’avance.


Et si l’école ne possède pas de frigo ?

Boîtes à tartinesDans ce cas, une première solution consiste à amener la boîte à l’école dans un sac isotherme ou à utiliser une boîte munie de petits glaçons.
Si vous n’optez pas pour cette solution, il vous reste la possibilité d’adapter la garniture, c.-à-d. de choisir des aliments moins sensibles à des températures plus élevées. Les possibilités sont plus réduites, mais encore très variées: fromages à pâte dure, oeufs cuits durs, confiture, miel, …

Une maman (ou un papa) averti(e) en vaut 2 !


Source : Bulletin AFSCA n°59, page 3.


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.   |   Extranet