Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
Plan du site
 
Professionnels > Production animale > Animaux > Santé animale > Grippe aviaire > Informations pour les détenteurs amateurs
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 

Grippe aviaire

Page précédente

Informations pour les détenteurs amateurs (particuliers)


 
Grippe aviaire
Récemment, le virus de la grippe aviaire a à nouveau été constaté. Si vous avez récemment acheté des volailles sur un des marchés ci-dessous ou à Oostkamp et qu'elles sont malades ou meurent subitement, consultez directement un vétérinaire.
Marchés : Arlon, Ath, Bastogne, Boussu, Bruxelles, Charleroi, Chimay, Florenville, Soignies et Tournai

Publié le 16 juin 2017


Ce 22 juin 2017, 2 nouvelles contaminations par le virus hautement pathogène H5N8 de la grippe aviaire ont été constatées chez des oiseaux de détenteurs amateurs à Courcelles et à Tournai (Hainaut).

Pour rappel, depuis le 1er juin, 9 autres cas ont déjà été identifiés : chez 2 négociants de volailles à Oostkamp et Menen et chez 7 détenteurs amateurs à Wellin et à Saint-ode (Luxembourg), à Soignies, Quiévrain et Ath (Hainaut), à Zuienkerke (Flandre occidentale) et à Couvin (Namur).

Autour de toutes ces contaminations, des zones de restrictions ont été délimitées. Une description détaillée de toutes ces zones est disponible via ce lien.

Autour des contaminations de Sainte-Ode, Soignies, Zuienkerke, Quiévrain, Ath, Couvin, Courcelles et Tournai, des zones tampons temporaires de 3 km ont été délimitées. Dans ces zones, les mesures suivantes sont d’application :

  • tous les transports de volailles, d’oiseaux et d’œufs à couver sont interdits,
  • les volailles et autres oiseaux captifs doivent être nourris et abreuvés à l’intérieur,
  • chaque détenteur de volailles ou d’autres oiseaux captifs doit, dans les 48h, envoyer à la commune un inventaire précisant le nombre et le type de volailles/oiseaux qu’il détient.

Autour du cas de Wellin, une zone tampon temporaire avait également été délimitée. Vu l’absence de nouvelle contamination dans cette zone depuis plus 3 semaines, cette zone est levée depuis le 23 juin. Les mesures supplémentaires qui avaient été prises dans cette zone ne sont donc plus d’application. Seules les mesures nationales s’appliquent.

Autour des contaminations de Oostkamp (Waardamme) et de Menen, une zone de protection de 3 km et une zone de surveillance de 10 km ont été délimitées.

Dans la zone de protection, les mesures suivantes sont d’application :

  • toutes les volailles et les oiseaux captifs doivent être confinés dans un bâtiment fermé,
  • tous les transports de volailles, d’oiseaux et d’œufs à couver sont interdits,
  • chaque détenteur de volailles ou d’autres oiseaux captifs doit, dans les 48h, envoyer un inventaire précisant le nombre et le type de volailles/oiseaux qu’il détient. Les détenteurs professionnels envoient leur inventaire à l’ULC de l’Agence dont ils dépendent (voir les coordonnées ici) dans les 24h. Les détenteurs amateurs envoient leur inventaire à leur commune dans les 48h.

Outre ces mesures, valables pour tout détenteur de volailles ou d’oiseaux, qu’il soit professionnel ou amateur, des mesures supplémentaires sont d’application pour le secteur avicole. Le document reprenant ces mesures est consultable via ce lien.

Dans la zone de surveillance, les mesures suivantes sont d’application :

  • tous les transports de volailles, d’oiseaux et d’œufs à couver sont interdits,
  • chaque détenteur de volailles ou d’autres oiseaux captifs doit, dans les 72h, envoyer un inventaire précisant le nombre et le type de volailles/oiseaux qu’il détient. Les détenteurs professionnels envoient leur inventaire à l’ULC de l’Agence dont ils dépendent (voir les coordonnées ici). Les détenteurs amateurs envoient leur inventaire à leur commune.

Outre ces mesures, valables pour tout détenteur de volailles ou d’oiseaux, qu’il soit professionnel ou amateur, des mesures supplémentaires sont d’application pour le secteur avicole. Le document reprenant ces mesures est consultable via ce lien.

Selon les premiers résultats de l’enquête, le virus se serait propagé via les marchés publics. Pour cette raison, la vente d’oiseaux et de volailles sur les marchés public, de même que les autres rassemblements de volailles (et uniquement de volailles dans ce dernier cas) sont interdits sur tout le territoire belge.

Les rassemblements d’oiseaux autres que les volailles sont toujours possibles (en dehors des zones de restrictions décrites ci-dessus) pour autant que les règles habituelles soient strictement suivies. Ainsi, chaque évènement de ce type doit être notifié auprès de l’AFSCA, un vétérinaire doit contrôler sur place et l’organisateur doit enregistrer tous les participants. Il est également important que les oiseaux ne puissent y participer que s’ils ont été confinés ou mis sous filets dans les 10 jours précédant le rassemblement.

Pour plus d’information :

Call center : 0800 99 777













Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 23.06.2017   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet